Livraison Offerte en Europe & Amérique du Nord

comment préparer votre BOB ou sac d’évacuation d'urgence?

août 03, 2020

Qu’est-ce que le BOB ?

Bug-Out-Bag ou sac d’évacuation en français est un sac qu’il est fortement conseillé d’avoir prêt à coté de votre lit au cas où vous devriez évacuer votre maison de toute urgence. 

Ce sac devrait idéalement peser 15 kilos, et contenir de quoi tenir 3 jours. Bien sûr cela dépend, le mien par exemple ne pèse pas plus de 9 à 10 kilos et je l’ai testé plusieurs fois en milieu urbain autant qu’en milieu naturel.

Une fois de plus tout dépend de : qui vous êtes, ce que vous faites et d’où vous êtes.

Nous allons ici vous donner une base d’idée, un exemple de ce qui selon nous serait un sac parfait en cas d’évacuation.

Comment préparer son sac d’évacuation ? 

Il vous faudra un sac à dos, entre 30 et 40 litres de contenance. Assez solide pour tenir trois jours ainsi que l’équipement nécessaire a l’intérieur.

Maintenant les prochaines questions à vous poser sont :

  • Est-ce que j’ai un véhicule pour évacuer avec ?
  • Si oui que dois-je mettre dans le véhicule et dans le sac ?
  • Ou est-ce que je vais aller ?
  • Ai-je un ou plusieurs points de chute pour prendre refuge ?
  • Si j’en ai plusieurs de combien sont-ils éloignés ?
  • Puis je y arriver avec ce sac d’évacuation la ?
  • Combien de temps me faut-il pour arriver à destination ?
  • Que dois-je porter dans mon sac, pour être opérationnel pendant ce trajet ?
  • Est-il nécessaire d’agrandir mon EDC pour mon départ précipité ?

Nous allons dans cet article détaillé des méthodes qui n’ont pas de véhicule, celles avec véhicule feront l’objet d’un prochain article.

Personnellement nous n’ajoutons rien à nos EDC car nous les trouvons assez complets. Mais nous avons le sac d’évacuation qui est en quelque sorte le complément de l’équipement minimal à emporter tous les jours.

Pour nous le BOB se compose ainsi, bien sûr cela convient à nos personnalités nous ne donnons ici que quelques exemples ou plutôt quelques bases de réflexion, à vous d’adapter selon qui vous êtes :

Les éléments du BOB 

  • Le sac bien sûr d’abord. C’est lui qui va contenir l’équipement nécessaire à votre survie.
  • Une carte topographique ou est marqué votre destination pour ne pas vous perdre en chemin.
  • Une boussole pour pouvoir vous repérer et perdre le moins de temps possible pour arriver à votre point de destination d’urgence.
  • Une gourde en inox d’au moins 1 litre pour pouvoir récupérer l’eau et la faire bouillir afin de la rendre propre à la consommation.
  • Un pull-over chaud pour pouvoir se réchauffer au cas où. Gardez à l’esprit que ça peut arriver n’importe quand, autant en été qu’en hiver, il est donc important de prévoir votre sac d’évacuation pour chaque saison pour ne pas être pris au dépourvu.
  • Trois à quatre paires de chaussettes pour garder les pieds au sec, on ne sait jamais on peut tomber dans un trou ou il y a de l’eau ou une flaque profonde, il est toujours utile d’avoir les pieds un peu sec pour marcher.
  • Une lampe torche, et une lampe frontale. Ceci afin de vous éclairer et de voir ou vous allez avec le moins de danger possible.
  • Un couteau bushcraft ou une machette qui sera à l’extérieur du sac pour pouvoir l’avoir sous la main très rapidement.
  • Plusieurs moyens d’allumer du feu, briquets, briquets tempête, briquets solaire, allumettes de survie, pierre à feu... Le feu est et sera toujours la première source qui puisse vous sauver la vie. Placez tous dans un sac plastique a zip pour qu’il soit étanche et ne prenne que le moins de place possible.
  • Des rations militaires pour pouvoir manger assez et continuer votre route jusqu’au point B. Pour nos lecteurs francophones européens vous trouverez ces rations dans les surplus militaire. Pour nos amis québécois, vous avez des centaines de magasins spécialisés.
  • Une arme de poing, style Glock 17 ou autre pour vous défendre et peut être même chasser. Si vous pouvez vous procurer de ces anciens revolvers à poudre, en France c’est mieux que rien, mais pensez à les tester, et à les faire fonctionner le plus souvent possible. Si c’est ce genre d’arme à feu que vous emportez avec vous, pensez à prendre votre poudre noire et vos balles plus la graisse, la semoule… Le mieux serait tout de même de préparer vos munitions à l’avance et même d’avoir un ou deux barillets de rechange pour gagner du temps. Un homme préparé en vaut deux ! (https://www.youtube.com/watch?v=mLUNp0EYlu4)
  • Un abri d’urgence ou à défaut une bâche de peintre, bien que légère elle est transparente et fera tout à fait le job tout en restant moins chère.
  • Plusieurs sacs plastiques, déjà pour garder vos éléments au sec mais aussi pour effacer vos traces.
  • Un protège sac imperméable ou un poncho de pluie pour tout garder au sec car il peut englober votre corps plus le sac sans vous gêner. Un poncho est léger et très utile même pour se réchauffer, il en existe de toutes les couleurs et de toutes les matières, cela vous permettra de vous fondre un peu plus dans la nature.
  • Un pantalon de rechange au cas où le vôtre serait mouillé et donc vous permettre de ne pas choper la chtouille par-dessus le marché.
  • Un kit de premiers soins contenant pansements, bandage, alcool a 90, ciseaux, compresses, fil a suture et aiguilles, pansement compressif israélien, garrot tourniquet, pastilles de chlore pour assainir l’eau… et peut être un livre de médecine pour savoir comment faire, il est toujours bon de pouvoir faire un rappel.
  • Un chargeur de téléphone portable voire deux. N’oubliez pas deux c’est un, un c’est rien.
  • Deux câbles à port USB pour charger vos téléphones s’il n’y a plus d’électricité.
  • Un power Bank chargé à bloc pour être sur de ne pas tomber en rade.
  • Une lampe solaire qui puisse servir de chargeur de téléphone et vous éclairer une fois dans votre destination d’urgence.
  • Une radio talkie-walkie et des batteries de rechange pour se tenir au courant, les chinoises du style bao feng font très bien le job, ne sont pas chères et tiennent le choc sur la durée.(vous pourrez par exemple trouver d’autres survivants, et communiquer ou écouter la police et la gendarmerie pour vous tenir au courant)
  • Un carnet, un stylo, et surtout un feutre marqueur, pour pouvoir communiquer un minimum par écrit, sur un mur ou une vitrine etc.. (n’oubliez jamais que vous n’êtes pas seuls et que communiquer pourra vous donner l’opportunité de vous en sortir en peut être meilleure condition.)
  • Un sac de couchage l’élément le plus lourd et le plus encombrant du sac, mais en même temps celui qui vous permettra d’avoir des nuits un peu plus confortables.
  • De la corde, et de la ficelle assez solide, on ne sait jamais on peut toujours en avoir besoin, nous vous conseillons de la cordelette orange, elle est très solide et sa bobine peut contenir jusqu’à 100m sans prendre de place.

En conclusion

Bien sûr tout cela n’est qu'un exemple de sac d’évacuation et si vous avez prévu un véhicule, beaucoup de choses pourront être améliorées et optimisées selon vos besoins.

Cependant nous pensons que c’est une bonne base pour débuter avec tout ça votre sac ne devrait pas peser plus de 9 à 10 kilos, ce qui est optimal pour partir à la marche. Les deux éléments les plus lourds seront l’arme et la poudre si vous avez un vieux revolver en vente libre, plus le sac de couchage.

Comme déjà dit tout dépend de qui vous êtes, d’où vous êtes et de ce que vous faites, nous ne donnons cela qu’à titre de base de réflexion.

Libre à vous d’ajouter ou enlever des choses qui vous semblent superflues ou manquantes.

Toujours est-il qu’après plusieurs tests du style randonnée et camping sauvage pour aller d’un point A a un point B, ce sac d’évacuation a fait son job. La dernière rando-test était sur 42 km mélangeant de la route et de la forêt, et tout s’est extrêmement bien passé.

Bien entendu comme toujours sentez-vous libre de commenter si vous avez des choses à rajouter ou des indications supplémentaires à fournir.

Nous vous rappelons que nous tenons à avoir un blog le plus interactif possible, plus nous sommes à partager nos connaissances, mieux nous pourrons nous préparer.


Laisser un commentaire